webleads-tracker

Questions fréquentes sur la conservation du vin sous azote - FAQ

La conservation du vin par l’azote : qu’est-ce que ça signifie ?

Cette technique de conservation consiste à injecter de l’azote dans une bouteille de vin entamée pour former une couche isolante à la surface du vin et éviter le contact avec l’air dont l’oxygène, qui, à forte exposition prolongée, aurait pour effet d’oxyder le vin et donc de l’altérer.

La conservation du vin sous azote est-elle plus efficae que la conservation par le vide ?

Il n’y aucune différence d’efficacité entre ces deux technologies, si elles sont réalisées de façon précise et rigoureuse.

La technologie de conservation par le vide a parfois mauvaise presse liée à l’utilisation des pompes manuelles dont l’efficacité est parfois faible. Mais réalisée précisément, cette technologie permet une conservation jusqu’à 3 semaines.

Choisir la technologie de conservation du vin sous azote devient par contre nécessaire quand on a besoin d’être en surpression par rapport à la pression atmosphérique, notamment pour doser et servir le vin, ce qui est utilisé pour les distributeurs de vin au verre notamment.

Est-ce que conserver un vin par un gaz  donne un goût au vin ?

Avec cette méthode, on utilise de l’azote alimentaire, qui est un gaz neutre, parfaitement inodore qui ne peut en aucun cas altérer les arômes du vin conservé.

On entend parfois parler d’argon à la place d’azote : quels impacts sur la conservation du vin ?

L’azote est le gaz neutre le plus utilisé aujourd’hui par les viticulteurs pour l’inertage du vin. Il est économiquement avantageux et chimiquement inerte. Il a parfois l’inconvénient d’assécher, voire de décarbonater les vins. C’est pourquoi dans certains cas l’Argon peut être préféré à l’Azote car il conjugue une densité plus forte et une solubilité plus faible que l’Azote. L’inconvénient majeur est son prix bien plus élevé, et la difficulté à s’approvisionner en petites bouteilles.

Dans le cadre d’une utilisation dans un distributeur de vin au verre, l’Azote est dans la grande majorité des cas tout à fait suffisante et la conservation du vin sous azote toute aussi qualitative que celle sous argon.

Si vous avez d’autres questions : n’hésitez pas à nous contacter, nous nous ferons un, plaisir de vous répondre.

L'actualité Toutes les actualités >


15 septembre 2020

Professionnels de la restauration, les bons conseils accords met-vin pour plus de chiffre d’affaires !


19 mai 2020

Le vin au restaurant a encore un bel avenir devant lui


28 janvier 2020

Un verre de Pommerol à 75€ au Mas Candille