webleads-tracker

Histoire de la conservation du vin chez nos ancêtres

Nous ne sommes pas les premiers à se demander comment conserver le vin après ouverture, selon les types de vin. La conservation des vins est un art qui existe depuis des siècles. Bien avant nous, les civilisations avaient leurs propres astuces et secrets dans ce domaine. Décryptage des méthodes utilisées à chaque époque, des Romains à Louis XIV.

Les Romains, premiers cavistes de l’histoire de la conservation du vin

Les Romains avaient beaucoup de connaissances en la matière. En effet, ils étaient nombreux à apprécier le vin de qualité. Ainsi, ce sont eux qui ont inventés les premières caves. Or contrairement à celles d’aujourd’hui – qui recherchent de la fraîcheur – les premières étaient exposées à la fumée et se situaient au-dessus de pièces chauffées. L’objectif était de procéder à une pasteurisation afin que le vin ne soit pas altéré. Attention, les méthodes pouvaient différer en fonction du type de vin. Pour certaines maturations, il fallait laisser le vin au soleil, il était alors conservé dans des amphores.

Grèce Antique : la résine pour conserver le vin

Au cours de l’Antiquité, le vin ne pouvait se conserver seulement que deux ou trois ans. Ainsi pour le faire vieillir, les grecs avaient un secret : ils ajoutaient de la lessive de cendres ou de la térébenthine. En effet, la résine servait à conserver le vin. Pour éviter le goût aigre, les grecs ajoutaient alors de l’eau douce et le faisait bouillir. Des méthodes très surprenantes, qui seraient impensables aujourd’hui, et qui démontrent bien les progrès accomplis depuis les débuts de l’histoire de la conservation du vin.

 

Pour éviter le goût aigre, les grecs ajoutaient alors de l’eau douce et le faisait bouillir. Des méthodes très surprenantes, qui seraient impensables aujourd’hui.

Le Moyen-âge : des vins stockés mais pas vieillis

Le Moyen-âge est considéré comme l’âge d’or du vin. A cette époque tout le monde en consomme, même les femmes et les enfants. Ainsi le travail de la vigne est d’une grande importance. En effet, une fois la vinification réalisée, il faut conserver le vin. Les vignerons le mettaient au sein de tonneaux, puis ces derniers étaient placés dans des caves ou des celliers. Il faut savoir que la conservation du vin dans des bouteilles n’existe pas du tout à cette époque. L’objectif n’était pas de faire vieillir le vin puisqu’il était bu dans l’année. Il était seulement stocké en attendant d’être consommé.

L’époque des rois et les nouvelles techniques de conservation

Lorsque Louis XIV était au pouvoir, les vins et les vignobles évoluaient sans cesse. Par exemple, le mélange des vins a été remis en cause, donc la conservation fut un sujet de réflexion important pour les vignerons. Les nombreuses crises avec l’Angleterre entraînent un ralentissement des exportations de vins, ainsi il devient obligatoire de les garder d’une année à l’autre.
Pour qu’il conserve toute sa qualité et sa saveur, des nouvelles techniques apparaissent comme des nouvelles barriques utilisées et l’ouillage. Puis, lorsque ce fut Louis XVI au pouvoir, les méthodes continuèrent à évoluer, elles étaient de plus en plus modernes et efficaces, même si le roi était plutôt amateur de champagne. L’ouillage était encore utilisé.

 


Pour en savoir plus :

L'actualité Toutes les actualités >


14 mars 2019

Nouveau : commandez en ligne vos accessoires sur Advinéo Store


5 décembre 2018

26-30 janvier 2019 retrouvez-nous sur le SIRHA à Lyon


5 décembre 2018

Notre client Julien Guérard du Manoir de la Pommeraie élu Jeune Talent Normand par Gault & Millau